Histoire et utilisation de l'énergie éolienne

 

L' énergie éolienne fonctionne grâce au vent et à l'énergie cinétique produite par un corps en mouvement. Elle est transformée en énergie mécanique puis électrique.

 

L’Europe est le premier producteur d'électricité au monde, à énergie éolienne. De 2000 à 2012, cette production mondiale est multipliée par 28. En France, l' énergie éolienne occupe la seconde place avec 17,3% de production électrique. En 2014, la production représente 8,3 GW (8 291 MW) de puissance avec environ 1 200 installations. En 2016, un parc de 13 éoliennes flottantes en Méditerranée est expérimenté par le groupe EDF.

 

Une éolienne de 2 MW produit de l’électricité pour 2000 habitants (chauffage compris).

 

Historique de l' énergie éolienne

 

L'origine du mot éolien provient de la mythologie grecque. Éole, maître des Vents qu'il tient enfermés dans une grotte, a le pouvoir de les déchaîner sur ordre de Poséidon.

 

L'ancêtre de l'éolienne est le moulin à vent. En 200 avant JC, les Perses l' utilisent déjà pour moudre le grain. Au XIIème siècle, en Europe, le moulin à vent sert à moudre les céréales, extraire l'huile et pomper l'eau pour irriguer les cultures.

 

Au XIXème siècle, la 1ère éolienne américaine, à fonctionnement automatique, voit le jour avec Charles F.Brush. C'est la plus grande du monde (17 mètres pour le diamètre du rotor et 144 pales) mais elle ne fournit que 12KW.

 

Plus tard, Poul la Cour, danois, améliore les performances de l'éolienne avec son système à rotation rapide et avec moins de pales.

 

En 1956, Johannes Juul, construit une éolienne à 3 pales, d'une puissance de 200 KW, ,qui produit du courant alternatif.

 

En 1983, nait la première éolienne française à axe vertical. Le type Darrieus est basé sur l'action du "vent relatif" (comme sur les ailes d'un avion), quelle que soit la direction de celui-ci.

 

Fonctionnement de l'énergie éolienne

 

L'implantation d'un parc éolien rentable dépend de l'exposition aux vents et de leur vitesse. Les vents marins, plus puissants, favorisent l'installation d'éoliennes à proximité des côtes maritimes ou en mer. De plus, en mer, le vent ne rencontre aucun obstacle d’où une vitesse maximale et la haute taille des éoliennes (environ 80 mètres en moyenne).

 

Une éolienne est formée de trois parties

le mat, fixé sur une dalle en béton, assure l'ancrage et la stabilité. Il porte la nacelle et le rotor.

le rotor a un diamètre compris entre 60 et 110 mètres. Il est composé du nez de l’hélice, à savoir trois pales, de 30 à 55 mètres, faites de matériaux légers, rigides et résistants (polyester renforcé par des filtres de verre ou de carbone).

l'équipement, qui produit l’électricité à partir de l’axe du rotor, occupe la nacelle. Le transport de l’électricité s'effectue grâce à des câbles électriques qui vont de l’intérieur du mat jusqu'à la terre.

 

Pour une plus grande efficacité, le rotor de l’éolienne peut être orienté perpendiculairement à la direction du vent et l’angle d’incidence des pales modifié.

 

En raison de sa nature non polluante et indéfiniment durable, l' énergie eolienne est considérée comme une source fiable et rentable. Un objectif de 8 000 éoliennes avec une production de 25 000 MW, dont 6 000 MW placées en mer, a été fixé par le Grenelle de l'Environnement d'ici 2020.

Pour approfondir le sujet: https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_%C3%A9olienne_en_France

 

Energie: des enjeux cruciaux

Quelle est l'utilisation actuelle de l'énergie éolienne ?

La transition énergétique, qu'est ce que c'est ?

L'évolution du prix de l'énergie sur 50 ans

La pollution de l'air : quelles proportions mondiales ?

Existe-il des énergies encore inutilisées par l'Homme ?

Commentaires

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

© 2017  - créé et rédigé par  energie-positive.com