Histoire et utilisation de l'énergie hydroélectrique

 

Depuis plus de 2000 ans, les Hommes se servent de moulins à eau pour moudre leur grain ; mais ce n’est qu’au XIXème siècle que l’énergie hydraulique s’est vraiment développée. Les premières industries utilisant ce mode d’énergie sont les industries du bois. Puis les roues à aubes sont apparues, qui faisaient avancer les bateaux en transformant l’énergie cinétique d‘un courant d’eau en énergie électrique, par l’intermédiaire d’une turbine. En 1879, déjà, un ingénieur, Aristide Bergès, s’en servit pour faire tourner une usine de fabrication de pâte à papier. Mais c’est surtout depuis les années 1920 que l’hydroélectricité a pris une extension rapide, grâce à la construction de barrages.

 

Il existe de nos jours, trois sortes de production hydroélectrique :

  • Les centrales dites « au fil de l’eau », utilisant la force du courant,
  • Les centrales hydrauliques de pompage-turbinage,
  • Les usines maritimes, utilisant la force de l’eau de mer.

 

Les centrales « au fil de l’eau », n’utilisent que la force du courant, en se servant de l'intensité gravitaire d’une dénivellation entre le réservoir et la centrale elle-même.

 

Les centrales hydrauliques de pompage-turbinage, dites « stations d’énergie par pompage » possèdent deux bassins de rétention d’eau, entre lesquels on installe une machine hydroélectrique, qui convertit l’énergie gravitationnelle de l’eau en électricité.

 

Les usines maritimes sont de trois sortes : la plus ancienne utilise la force des marées. C'est le cas de l’Usine Marémotrice de la Rance, en Bretagne, qui fut mise en service en 1966, pour aider cette région à augmenter sa production d’électricité.

 

A partir de 1945, une nouvelle force marine est expérimentée : la force des vagues. Même si le Japon s’est intéressé le premier à la force de la houle, la première usine utilisant l’énergie des vagues fut installée en 1995 dans le nord de l’Ecosse. Cette énergie était produite par les vagues déferlant dans un caisson sous-marin, poussant de l’air qui faisait tourner des turbines. Malheureusement, l’installation fut détruite par un ouragan en 2007.

 

Enfin, depuis peu, une société britannique envisage d’utiliser l'énergie des courants marins, et met au point des hydroliennes, sortes d'éoliennes sous-marines, pour produire de l’électricité.

 

L'énergie hydraulique permet d'ajuster la production d'électricité à la demande, l'eau étant facilement stockable et utilisable à n'importe quel moment. Mais sa production est aléatoire, car elle est tributaire des ressources en eau, difficilement maîtrisables. L'hydroélectricité représente 20 % de la capacité électrique mondiale. La Norvège, par exemple, produit 98 % de son électricité par ce moyen, et le Brésil 86 %. La France est loin derrière : seulement 11,8 % de son électricité est produite par ce biais.

Pour en savoir plus: http://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/energie-renouvelable-barrage-fonctionne-centrale-hydroelectrique-1360/

 

Dans le monde entier, l’électricité est produite à partir de l’eau. Le plus grand générateur d’électricité se trouve en Chine, au Barrage des Trois Gorges. Ce pays, ainsi que le Canada, le Brésil et les Etats Unis sont les plus grands producteurs d’hydroélectricité. Cette énergie renouvelable est considérée comme propre et inépuisable, mais aujourd’hui, quelques voix s’élèvent pour en critiquer l’exploitation. En effet, l’activité bactériologique dans les eaux des barrages serait à l’origine d’une importante production de méthane, gaz vingt fois plus puissant que le CO², pour son impact sur l’effet de serre.

L'énergie hydroélectrique

Commentaires

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

© 2017  - créé et rédigé par  energie-positive.com