Le pétrole

 

 

Le pétrole... ou l'or noir

 

 

Souvent surnommé "or noir" en référence à sa couleur sombre et à sa grande valeur marchande, le pétrole est une huile minérale naturelle. Sa formation sous terre résulte d'une décomposition lente de fossiles, de plantes et de bactéries et d'une transformation de ces divers composants en hydrocarbures. Source d'énergie liquide rapidement devenue incontournable, le pétrole est utilisé de diverses manières : l'usage le plus connu est certainement celui de son utilisation comme matière première des carburants nécessaires à nombre de nos moyens de transport ; mais on s'en sert également comme combustible dans le chauffage domestique et on le retrouve aussi dans la composition de nombreux objets du quotidien comme par exemple la peinture, le plastique ou les cosmétiques.

 

Si beaucoup attribuent sa découverte à Edwin Drake, un ingénieur de Pennsylvanie qui, en 1859, aurait vu surgir du pétrole de son puit de forage, il faut en réalité remonter beaucoup plus loin dans l'Histoire pour trouver les origines de l'utilisation par l'homme de cette énergie fossile. En effet, bien avant la découverte de l'ingénieur américain, en 1624, le célèbre Marco Polo décrivait déjà l'utilisation du pétrole de surface qu'il avait pu observer à Bakou lors de son voyage en Azerbaïdjan. En fait, l'utilisation du liquide noir tant convoité remonte à l'Antiquité mais la découverte de Drake fut le point de départ d'une exploitation industrielle par le biais des forages dans le sol.

 

Comme les autres réserves énergiques naturelles de la planète, celle du pétrole n'est pas inépuisable. Aujourd'hui les réserves prouvées de pétrole dans le monde équivaudraient à un stock de 1200 à 1500 barils. Si l'on se base sur la consommation actuelle, cela représenterait 40 à 50 ans de réserve. Cependant ces chiffres ne sont que des estimations et restent donc l'objet de nombreux débats et contestations. Mais dans quelles parties du monde se situent les plus grandes réserves connues actuellement ? Même si le sujet est sensible tant les enjeux économiques sont énormes, s'il fallait établir une classement, des pays comme le Venezuela, l'Arabie Saoudite, le Canada, l'Iran et l'Irak ferait certainement partie du top cinq.

 

Outre l'éventualité d'une pénurie, l'argument écologique de plus en plus brandi de nos jours pousse l'homme à envisager des alternatives aux énergies fossiles et à la découverte de nouveaux gisements. En cette période de transition énergétique, plusieurs pistes sont donc envisagées. Parmi ces alternatives, on retrouve les biocarburants que l'on produit à partir de plantes comme le blé, la betterave ou le colza ou encore à partir d'algues microscopiques particulièrement riches en huile. Par ailleurs, la volonté des industriels de réduire progressivement leur recours à une ressource discréditée est à l'origine d'inventions qui pourraient se révéler être les alternatives du futur : citons par exemple l'invention du bioplastique que l'on peut fabriquer à partir d'amidon et de sucre. Enfin, en matière d'alternative naturelle, on mise bien entendu beaucoup sur diverses énergies renouvelables comme les énergies solaire, éolienne, hydraulique, ou encore l'hydrogène.

 

 

Les énergies fossiles

Le pétrole

LIRE

Commentaires

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

© 2017  - créé et rédigé par  energie-positive.com