Quel est l'avenir de l'énergie hydroélectrique ?

 

 

 

L'utilisation de l'eau comme source d'énergie, notamment grâce à un système de moulin à eau est vielle comme le monde. Mais au cours des siècles, l'exploitation hydraulique a évolué et l'humanité a appris à utiliser les fleuves et les rivières pour produire de l'électricité. C'est au XIXème siècle que nait l'énergie hydroélectrique. Depuis, elle n'a cessé de se développer et de se perfectionner au rythme de l'évolution et du progrès humain. Mais comment est-elle réellement exploitée ? Son statut central peut-il l'amener à prendre le dessus dans l'avenir, sur toutes les autres sources d'énergie ?

 

Aujourd'hui, première source d'énergie d'origine renouvelable pour la production d'électricité en France, troisième source générale dans le monde, l'hydroélectricité joue un rôle majeur dans le monde contemporain. Voici comment elle est fabriquée:

une centrale hydroélectrique est en général composée d’un barrage, d’un canal de dérivation et de dispositifs de conversion électrique. L’eau retenue dans un barrage constitue donc une réserve d’énergie renouvelable. L’ouverture des vannes du barrage entraine l’eau dans le canal de dérivation et l’emmène jusqu’aux turbines électriques. Cette eau met en mouvement des turbines qui, à leur tour, mettent en route des alternateurs qui eux, vont produire de l’électricité.

 

La raison pour laquelle l’énergie hydroélectrique est si « populaire » réside dans les nombreux avantages de sa production. Elle garantit notamment une production durable rentable et écologique. Elle constitue donc un véritable atout à long terme puisqu’elle ne produit pas de gaz à effet de serre ou bien de déchets radioactifs.

Mais la construction de stations hydroélectriques entraine quelques points négatifs. En effet, l’implantation d’une nouvelle station doit prendre en compte les risques de rupture ou de débordements causés par des glissements de terrain se déversant dans le lac de retenue. Il faut également prendre en compte l’aspect humain et écologique puisque la construction d’un barrage entraine par conséquence la noyade d’une importante surface de terre et peut ainsi mener au déplacement de populations vivant sur place. D’autres domaines peuvent également être affectés comme par exemple l’agriculture.

 

De ce fait, la marge de progression de l’énergie hydroélectrique en France est assez restreinte, puisqu’elle est déjà exploitée de manière très importante. Accroitre son exploitation d’avantage entrainerait des conflits avec les autres usages de l’eau (agriculture, loisirs etc). En prenant en compte ces éléments, l’avenir de l’énergie hydroélectrique peut résider dans d’autres modes d'exploitation hydraulique plus respectueux de l’environnement. Il serait par exemple envisageable d’accroitre l’installation de centrales hydrauliques plus petites qui utilisent les courants naturels des rivières. Mais en dehors des énergies d’eau douce, l’énergie marine possède également un important potentiel de développement avenir. Il est possible d’exploiter les flux énergétiques marins en se servant des courants marins, de l’énergie des vagues ou bien en utilisant les courants liés aux marées. Bien que, dans le cas de la France, le nombre de sites favorables à l’installation d’usines marémotrices est restreint.

 

L'exploitation de l’énergie hydroélectrique possède donc une certaine marge de progression et un bel avenir devant soi même s’il serait difficile de l’imaginer chasser complètement dans un futur proche notre dépendance au nucléaire.

 

 

 

L'énergie hydroélectrique

Commentaires

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

© 2017  - créé et rédigé par  energie-positive.com